80320631_o

 

 

 

Il faut savoir que je me lève parfois avec pour seule motivation l'idée de manger ladite brioche.Que parfois j'envisage d'en prendre 2 lors des courses. Que je pourrais pleurer pour avoir le dernier morceau (3615 je suis relou). Que l'homme, dans son infinie bonté me le donne avant même que je commence à faire la moue (3615 il me connait si bien). Que parfois j'envisage de couper des tranches dans la longueur juste pour manger le dessus qui est recouvert de grains de sucres (3615 je suis au bord de la névrose). Qu'en ce moment il reste le talon de la brioche dans le placard et que je ne veux pas le manger parce qu'après, il n'y en aura plus jusqu'aux prochaines courses (3615 la voilà la névrose).

On va en courses ce soir.